Publier sur Instagram depuis un pc : Les hashtags (mots-dièses)

Je ne suis pas fervent adepte des réseaux sociaux qui pour moi sont à la relation humaine ce que les selfies sont à la photo. J’ai tendance à associer Réseaux sociaux à superficialité et perte de temps.

Cependant, j’ai beaucoup d’amis adeptes de Facebook ou d’Instagram et pour étayer ma réflexion, pour ne pas être suspecté d’illectronisme, pour ne pas juger sans connaître, j’ai décidé d’essayer.

J’ai donc réactivé un vieux compte Instagram et me suis contraint à jouer le jeu.

Ce faisant, j’ai été confronté, et j’imagine comme beaucoup de gens, à un apprentissage pas toujours évident et je voudrais donner ici quelques conseils utiles aux débutants encore plus néophytes que moi si c’est possible.

J’écris sous contrôle des habitués chevronnés, qu’ils ne se privent pas d’intervenir en commentaires si je raconte de grosses bêtises.

Pourquoi Instagram ?

Alors que Facebook me semble un peu en perte de vitesse, Instagram est en plein essor. Il est davantage orienté vers la création et sa population est plus jeune. Voir quelques articles…

Me voici donc début janvier 2020 à réactiver le compte patricklecouffe ouvert quelques années plus tôt, avec moins de 40 abonnés et moins de 100 publications.

Mes publications : Ce que je choisis d’afficher sur Instagram.

À chacun ses motivations. Les miennes sont en grande partie d’ordre expérimental, mais j’avoue prendre un certain plaisir à recevoir des commentaires positifs. Je découvre aussi combien il peut être agréable d’échanger régulièrement avec certaines personnes.

Je me suis donné comme cadre (ou contrainte) de ne mettre en ligne que des photos récentes (pas de photos d’archives).

Côté expérimentation, je m’intéresse à la progression du compte, c’est sans doute une déformation professionnelle SEO. J’attends avec une certaine impatience de passer le cap des cent abonnés, ce qui m’ouvrira l’accès à certaines statistiques.

Comment publier sur Instagram ? Smartphone ou PC ?

Dès le départ, j’ai cherché comment publier depuis un ordinateur. C’est l’objet d’un précédent article. Je photographie quasi exclusivement depuis un appareil photo reflex. Devoir rapatrier les photos sur le smartphone pour les publier n’est pas pratique alors qu’il suffit d’une petite manipulation pour transformer le PC en smartphone.

Le format d’image, ou ratio largeur/hauteur.

Je me suis aperçu il y a quelques jours seulement (débutant, cela se confirme) que le format paysage standard 3/2 n’était pas vraiment adapté à l’écran Instagram. Depuis, j’ai créé dans Lightroom le ratio de recadrage 4/5 qui permet à la photo d’occuper le plus d’espace possible sur l’écran du smartphone.

Conseils : Le rythme de publication.

Publier régulièrement, tous les jours si possible, mais pas trop à chaque fois. De grâce, ne publiez pas dix images à suivre d’oiseaux, d’insectes ou de soleils couchants, au risque de voir vos abonnés vous mettre en sourdine.

Il y a des heures idéales, des jours aussi, je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur de sujet, objet d’un futur article ? Je crois juste que le dimanche n’est pas recommandé.

Les hashtags

La clef du succès sur Instagram se trouve dans l’utilisation et le choix des hashtags, mots-dièses en bon français.

La forme :

Le mot clé est précédé du caractère «#» (dièse) et l’ensemble ne contient aucune espace. (Pas de faute ici)

La quantité :

Instagram autorise 30 hashtags qu’on peut séparer de la légende par quelques lignes ne contenant qu’un point.

En anglais :

Malheureusement pour les anglophobes, les hashtags anglais ont une meilleure visibilité, il faudra sans doute que certains fassent un petit effort…

Les outils disponibles pour trouver les bons hashtags :

On trouve de nombreux outils en ligne pour choisir les meilleurs hashtags. Beaucoup génèrent des variantes de mots-clés en partant d’un mot initial. D’autres vont jusqu’à lancer une IA sur une image pour l’analyser, la comprendre et fournir automatiquement les 30 hashtags selon divers critères réglables.

Dans mon précédent article sur le sujet (Comment publier sur Instagram depuis son pc ?), je citais une page de pellerin-formation https://www.pellerin-formation.com/outils-generer-hashtags-instagram/ et j’ai utilisé quelques temps un des outils qu’il recommande : Instavast Hashtag Generator mais j’ai eu quelques soucis, très probablement liés à la médiocrité de mon débit ADSL.

J’utilise depuis quelques jours Instagram Hashtag Generator de Photerloo qui fonctionne bien, mais il faut rester vigilant car l’intelligence artificielle a le bon goût de parfois partir totalement à côté de la plaque.

À l’attention de mes amis particulièrement anglophobes, une fois cet article terminé, je vais m’atteler à la rédaction d’un tutoriel PDF qui reprendra l’ensemble de ma procédure de publication Instagram sur PC.

Conclusion

En guise de conclusion, je voudrais livrer quelques réflexions sur Instagram

À long terme, je ne suis pas certain d’y rester inscrit. (Mais qui sait ?)

Je ne vois jamais passer de critiques constructives, que des louanges. Du coup, je m’abstiens de donner le moindre conseil. Ce n’est pas un lieu utile pour qui veux progresser (mais ce sont sans doute mes réflexes de formateur qui parlent).

On voit passer beaucoup de publicité bien ciblée et donc très tentante. J’en suis très modérément amateur.

Le format des photos est quand même très petit.

En positif, on voit passer de magnifiques photos, qui sont autant de portes d’entrées vers la découverte de grands artistes. Je ne résiste pas ici au plaisir de citer mon dernier coup de cœur.

@ Bruce Davidson